Centre Hospitalier de Martigues

Accueil > Patients / Visiteurs > Prenez soin de vous > Préserver son audition

Imprimer

Préserver son audition, c'est important !

On estime que la déficience auditive est le handicap qui, en France, touche le plus de personnes, soit près de 5 millions de Français. Et, contrairement à ce que l'on pourrait penser les problèmes d'audition ne touchent pas que les personnes âgées puisque 40 % des malentendants ont moins de 55 ans. Voilà pourquoi le service d'ORL du Centre Hospitalier de Martigues s'associe régulièrement à la Journée Nationale de L'Audition. Voici quelques conseils qui en sont issus.

L'audition : un sens fragile

L'audition est un sens particulièrement fragile car les cellules sensorielles ciliées ne se renouvellent pas.
Or, ces cellules transforment les vibrations du son en un influx nerveux qui est transmis puis analysé par le cerveau. Or, la perte de ces cellules et les conséquences en termes de perte auditive sont irrémédiables. Il convient donc de protéger ce capital auditif.

L'oreille est un mécanisme complexe qui tend à vieillir comme le reste du corps. Mais la baisse auditive peut être déclenchée par de nombreux facteurs, dont en particulier le bruit.

Le bruit : attention danger

Les jeunes sont particulièrement exposés, en tant que grands consommateurs de walkman et de discothèque (40 % des malentendants ont moins de 55 ans). Pourtant, des solutions existent en matière de prévention comme :

  • d'éviter les établissements ou les activités où le niveau sonore est élevé
  • de ne pas s'approcher des enceintes acoustiques ; le procédé est surtout efficace en plein air
  • de garder en permanence le souci du contrôle du niveau sonore du baladeur, de la chaîne Hi-fi et de l'autoradio
  • de porter, lorsqu'on n'a pas la possibilité de réduire le niveau (concert, discothèque), des bouchons protecteurs en mousse qui sont invisibles, certes un peu contraignants, mais très efficaces ; ces bouchons sont particulièrement recommandés en cas de fragilité ou de signes d'intolérance (sifflements, douleurs constatées antérieurement).
  • de réduire la durée d'exposition ; les durées hebdomadaires d'écoute ne doivent pas dépasser :
    • 20 heures à 90 dBA (baladeur, autoradio, pratique d'un instrument de musique)
    • ou 2 à 3 heures à 100 dBA (baladeur à volume maximum)
    • ou encore 2 heures à 103 dBA (discothèque).

Surdités professionnelles

Les surdités ou pertes auditives liées au milieu professionnel sont importantes aussi. Il existe d'ailleurs des protections adaptées, qui doivent être portées quand les travailleurs sont exposés à un niveau de bruit d'au moins 85 dB (A) et/ou à des pics d'au moins 135 dB.

Lorsque le niveau dépasse 90 dB (A) et/ou les pics 140 dB, l'employeur doit établir et réaliser un programme technique et organisationnel de réduction du bruit et il doit prendre toutes dispositions pour que les protecteurs individuels soient utilisés.

Porter des protections adaptées est recommandé aux salariés qui sont exposés à des niveaux sonores élevés, pour prévenir les détériorations précoces de l'audition liées aux bruits

Faire évaluer son audition

L'audiogramme est le test pratiqué par le médecin pour évaluer votre perte d'audition. L'audiogramme est à l'oreille ce que l'électrocardiogramme est au cœur. Or, un français sur deux ne fait jamais évaluer son audition.

Le public ne doit donc pas hésiter à demander à son médecin traitant de pratiquer cet examen indolore, qui reste la meilleure façon de contrôler le niveau de l'audition.

Réalisation : Stratis
[Se connecter à l'interface d'administration]
ID de cette page :  107
Dernière mise à jour : 13 novembre 2008 à 02:15